dimanche , 4 décembre 2022

Le FMI approuve un financement de 69 millions USD en faveur de la Guinée

Ministre de l’Economie et des Finances – Moussa Cissé

 Le Fonds Monétaire International (FMI) a annoncé mercredi 23 novembre un décaissement de 69 millions de dollars US en faveur de la Guinée pour aider le pays à atténuer la crise alimentaire. L’appui financier représente 25 % de la quote-part de la Guinée à l’institution de Bretton Woods.

La manne constitue un financement d’urgence par le biais du nouveau Guichet pour les Chocs Alimentaires du FMI de la Facilité de Crédit Rapide.
Elle va fournir des ressources pour soutenir les plus vulnérables par la distribution d’aliments et d’argent, financer les interventions visant à améliorer l’approvisionnement en engrais et assister les agriculteurs, a indiqué le FMI dans un communiqué émis aujourd’hui.

La décision intervient après une mission du FMI qui effectué un travail avec les autorités guinéennes de la transition du 4 octobre au 18 novembre. La mission s’inscrivait dans le cadre des consultations au titre de l’article IV avec la Guinée.

Selon la Cheffe de mission Clara Mira, la Guinée se retrouve confrontée à une insécurité alimentaire aggravée depuis le début de 2022. Et que 11% de la population pourrait se retrouver en situation d’insécurité alimentaire sévère d’ici la fin de l’année. Une situation qui résulte en partie de la flambée des prix internationaux et une hausse vertigineuse des prix des engrais qui risque d’impacter la campagne agricole.

“Une croissance de 4,7%”

Les projections du Fonds monétaire international sont bonnes. La croissance économique de la Guinée devrait atteindre 4,7% à fin décembre 2022 contre 4,4% en 2021, adossée principalement aux revenus tirés du secteur minier.

“Le taux d’inflation moyen devrait se maintenir à 12 % en 2022, soit quasiment au même niveau qu’en 2021, en raison principalement de la hausse des prix des denrées alimentaires et des carburants”, projette l’institution. “Une baisse du crédit net de la Banque Centrale au gouvernement, rendue possible en partie par l’allocation des Droits de Tirage Spéciaux, et l’appréciation du franc guinéen au premier semestre 2022, ont permis d’éviter une nouvelle accélération de l’inflation en 2022”, tempère le FMI dans son communiqué.

Emergence