jeudi , 8 décembre 2022

Boké : les forces de sécurité prennent connaissance du contenu de la Charte de la Transition

Ils sont au total 96 agents de police et de protection civile des cinq (05) préfectures de la Région administrative de Boké, à prendre part à un atelier de formation dont les travaux ont été ouverts ce lundi 21 novembre 2022, par le gouverneur de Boké, Mamadou Camara.

La rencontre porte sur la vulgarisation de la charte de la Transition, des textes législatifs et réglementaires de police nationale et de la protection civile.

Selon le directeur régional de la Police de Boké,  Moriba Théa, la rencontre vient à point car dit-il, elle permet aux forces de défense et de sécurité d’être outillés sur les textes législatifs et réglementaires.

Cette rencontre s’inscrit dans le cadre de la refondation de l’Etat grâce à la clairvoyance du président de la Transition, Colonel Mamadi Doumbouya.

Il a félicité le Ministre de la sécurité et de la protection civile pour avoir bénéficié de la confiance renouvelée du Chef de l’Etat.

Il invite ses pairs à se comporter en prophète pour jouer correctement leur mission régalienne au bénéfice des populations guinéennes.

S’adressant à ses compagnons d’armes, le gouverneur de la région administrative de Boké, Mamadou Camara s’est réjoui de la tenue d’un tel atelier de formation au sein de sa famille professionnelle.

« Votre performance et professionnalisme dans l’exécution des missions quotidiennes dépendent de l’assimilation, la compréhension et de l’application correcte de ces textes de Lois et réglementaires.

La connaissance et la maîtrise des textes de lois notamment, la charte de la transition  et autres textes régissant le fonctionnement du Ministère de la Sécurité et de la Protection Civile, est plus qu’une nécessité.

Je  souhaite que ces textes soient vulgarisés pour aider les participants à éviter des opérations inopportunes sur le terrain de maintien d’ordre.

L’activité d’un agent de police, est toujours commanditée par une Loi.

Notre sacerdoce ce sont les textes de Lois », a rappelé le gouverneur de Boké.

AGP