vendredi , 2 décembre 2022

Conakry : la colère des gardes communaux privés de salaire depuis 7 mois

Les gardes communaux des 5 communes de Conakry éprouvent actuellement d’énormes difficultés financières. Cela depuis 7 mois, ils ne perçoivent aucun centime de leur salaire qui s’élève à hauteur de 600 000 francs guinéens par mois et par personne.

Ce montant qualifié par certains observateurs de dérisoire a complètement cessé de tomber sur leurs comptes respectifs.

Interrogés dans la soirée du jeudi 7 juillet 2022, par notre reporter sur cet état de fait, les gardes disent être surpris du comportement de leur hiérarchie par rapport à la suspension de leur salaire. Près de 7 mois, selon eux, ils ne perçoivent ni salaire, ni mesures d’accompagnement leur permettant de subvenir au besoin de leur famille pendant cette période de vache maigre.

Nonobstant la suppression de leur salaire, ils obéissent toujours à leurs chefs en venant à l’heure à leur lieu de travail pour accomplir les tâches quotidiennes qui leur sont dévolues au vu et au su de tous.

Après avoir rappelé leur participation au développement socio-économique de leurs communes respectives, les agents ont formulé une batterie de revendications dont entre autres, le paiement intégral des arriérés de leur salaire dans un bref délai, l’engagement de tout le personnel de la garde communale à la fonction publique et la dotation en uniforme et de logistique adéquate pour l’image et le bon fonctionnement de leur service.

Ils ont par ailleurs signalé que s’ils ne sont pas rétablis dans un bref délai dans leur droit, ils iront en grève après la fête de Tabaski.

AGP