lundi , 5 décembre 2022

Fonction publique : une dizaine d’agents mis aux arrêts pour trafic présumé de faux matricules

Une dizaine de fonctionnaires en service au ministère du Travail et de la Fonction publique ont été mis aux arrêts jeudi 30 juin avant d’être déposés à la Direction centrale de la police judiciaire.

Nous apprenons que la police a mis le grappin sur ces agents dont certains occupent des postes stratégiques pour des faits présumés de trafic de faux matricules. Parmi eux, on cite  Mamadou Barry, directeur national adjoint de l’institut national de formation et de perfectionnement et Djoumé Camara, ancien inspecteur général de l’administration publique.