samedi , 25 juin 2022

Mort d’un ado par balle à Hamdallaye : le ministre de la Sécurité Bachir Diallo promet des sanctions

Le ministre de la Sécurité et de la Protection civile, Bachir Diallo, a condamné jeudi 2 juin la mort par balle d’un adolescent à Hamdallaye, en banlieue de Conakry, en marge de protestations contre la hausse du prix des produits pétroliers.

Le ministre qui s’exprimait sur des médias au lendemain de la mort du jeune homme, a rappelé  que le gouvernement reste préoccupé par les événements qui se sont passés dans la capitale guinéenne, faisant une victime.

« Je condamne énergiquement ces gestes qui conduisent à des morts d’hommes. Le gouvernement ne s’inscrit pas du tout dans cette logique. Je commencerai d’abord par présenter mes sincères condoléances aux victimes et aux parents des victimes.

Le patron de la Sécurité se veut intraitable sur la question. Pour lui, s’il y a eu meurtre, les auteurs feront face à la rigueur de la loi.

« S’il y a des têtes qui doivent tomber, des têtes tomberont, mais ce genre d’événements ne doit pas du tout se produire. Ce n’est pas en relation avec la logique de changement voulu par son Excellence le président de la transition, le colonel Mamadi Doumbouya. Ce n’est pas du tout normal. Et moi, en tant que ministre de la sécurité, je suis profondément choqué, je ne suis pas du tout content. Et je peux vous garantir que toutes les dispositions vont être prises pour éclairer ça, et les coupables seront punis à tous les niveaux », a prévenu Bachir Diallo.

Fanta Bah