vendredi , 2 décembre 2022

Guinée: deuxième jour de grève à la Compagnie des Bauxites de Dian-Dian

Les opérations minières étaient interrompues à la Compagnie des Bauxites de Dian-Dian, filiale du géant russe Rusal, vendredi 27 mai, au deuxième jour d’une grève générale illimitée déclenchée par les employés pour exiger une amélioration des conditions de vie et de travail.

Les travailleurs ont entamé le débrayage pour réclamer une augmentation salariale de 300%, une hausse des primes et une prise en charge sanitaire, a-t-on appris. Ils demandent en outre la construction d’une cantine.

« La grève continue et elle va se poursuivre jusqu’à la satisfaction totale de nos revendications », a indiqué vendredi, Abdoulaye Diallo, vice-président du syndical des travailleurs.

Aucune négociation sérieuse n’était engagée vendredi, 48h après le déclenchement du mouvement de grève. Le service minimum était toutefois assurée dans le domaine énergétique et sanitaire, selon le leader syndical.

Les autorités administratives de la préfecture de Boké ont promis d’intervenir sans pour autant parvenir à joindre l’acte à la parole.

Une tentative de médiation qui devait se dérouler à Conakry sous l’égide de l’Inspection générale du travail s’est soldée aussi par un échec.

Dian-Dian est la troisième filiale de Rusal en Guinée après la raffinerie d’alumine Friguia et la Compagnie des Bauxites de Kindia. Elle a produit 3,6 millions de tonnes de bauxite en 2021, d’après le ministère des Mines.

Mamady Fofana