jeudi , 8 décembre 2022

Guinée : grosse polémique après l’annonce de la durée de la transition par la junte

Le président de la transition guinéenne, Colonel Mamadi Doumbouya, a annoncé en fin de semaine dernière, une durée de transition de plus de trois ans, suite à une série de consultations menées à travers le pays. L’annonce qui est intervenue après plus de sept mois d’attente, suscite une controverse au sein de l’opinion.

Dans un discours à ses compatriotes le samedi 30 avril, le chef de la junte, a annoncé une durée « consensuelle » de 39 mois. Une « proposition médiane » selon lui, issue des consultations engagées à tous les niveaux, avec toutes les composantes de la Nation.

Si cette proposition sera soumise très prochainement au Conseil national de transition, institution qui fait office de parlement, il n’en demeure pas moins qu’elle divise l’opinion.

Le Front national pour la défense de la constitution (FNDC) qui évoque une violation flagrante de l’article 77 de la charte de la transition, parle d’un discours « inopportun dans un contexte où les acteurs sociopolitiques exigent la mise en place d’un cadre de dialogue inclusif sous la supervision de la communauté internationale. »

Le RPG Arc-en-ciel, l’ancien parti au pouvoir, a déploré une chronogramme unilatéral n’ayant fait l’objet ni d’une concertation, ni d’un quelconque consensus. La coalition dirigée par le parti d’Alpha Condé a affirmé n’avoir été associé au processus qui a abouti à l’élaboration de ce chronogramme.

Le Bloc libéral du Dr Faya Millimouno figure parmi les formations qui nagent dans le sens inverse.

Pour avoir proposé une transition de 30 mois, le BL estime que la proposition de 39 mois est acceptable.  « Je ne pourrai qu’accepter et accompagner positivement la junte à donner une institution et une situation dignes de nom », a dit le président du BL chez nos confrères de Médiaguinee. « Ceux qui parlent de 1 ou 2 ans, qu’ils comprennent que le chemin est long. Donc, il faut qu’on évite de tomber dans les mêmes problèmes que la transition passée ».

Mamady Fofana