samedi , 21 mai 2022

Le syndicat des enseignants décide d’en découdre avec la junte militaire

L’intersyndicale de l’éducation (FSPE-SLECG-SNE), suite au silence du CNRD face au mémorandum du FSPE et au non-respect du point 2 du protocole d’accord concernant l’embauche des contractuels et l’augmentation du salaire du personnel enseignant depuis le 28 septembre dernier, un préavis de grève de l’intersyndicale de l’éducation a été émis le 06 avril dernier.

Deux semaines après, l’intersyndicale de l’éducation (FSPE, SLECG, SNE) décide de passer à la vitesse supérieure en déclenchant une grève générale afin de boycotter les cours sur toute l’étendue du territoire national, nous a fait savoir Salifou Camara, Secrétaire Général du FSPE,  lors d’une conférence de presse.

« Considérant l’avis de la base lors de l’assemblée générale tenue, ce jeudi 21 avril 2022 ; considérant le refus d’ouvrir un couloir de négociation en dépit de la bonne volonté de l’intersyndicale de l’éducation, nous décidons de déclencher une grève générale Illimitée sur toute l’étendue du territoire national dans le secteur de l’éducation »
Par la même occasion, Salifou Camara invite les enseignants à observer ce mot d’ordre de grève et précise: « à compter de cette date, certains essayent d’intimider, mais ne cédez pas, seuls les Secrétaires Généraux de l’intersyndicale de l’éducation (FSPE, SLECG, SNE) sont habilités à suspendre ou à lever le mot d’ordre de grève après consultation de la base », a-t-il déclaré.A compter de cette date, l’intersyndicale dit être ouverte à toutes les négociations mais qui se passeront sans suspension de grève à compter du lundi 25 avril.

Mediaguinee