mardi , 6 décembre 2022

Le CNRD rétablit le citoyen Elhadj Ousmane Baldé dans ses droits

« Rendre à César ce qui appartient à César », c’est en substance ce qui symbolise la restitution des biens de l’opérateur économique Elhadj Ousmane Baldé , communément appelé “sans loi ” . Des biens dont il avait été exproprié sous l’ancien régime.

Aujourd’hui , l’heure est à la justice et à la vérité, des décennies après. Les nouvelles Autorités de la Transition se sont lancées dans un vaste chantier de récupération des biens de l’Etat. Ces opérations à l’initiative du Comité National du Rassemblement pour le Développement (CNRD) , sont placées sous le leadership éclairé du Président de la Transition Colonel Mamadi DOUMBOUYA.

Faisant de la justice le fer de lance de leur gouvernance, les nouvelles autorités se disent déterminées à agir au nom de l’Etat pour que tous les biens occupés illégalement soient restitués.

C’est dans le même ordre d’idées, qu’elles comptent s’investir afin de replacer les citoyens guinéens brimés dans leurs droits absolus.

La refondation de l’Etat exige de tous et de chacun le strict respect de la loi et la sauvegarde des biens publics.

L’acte posé en faveur de Elhadj Ousmane Baldé en est une parfaite illustration. En effet, celui-ci avait été victime d’expropriation sous le régime passé.

Profitant de la transparence, de l’esprit de justice, et la quête de la vérité prônés et mis en œuvre par les autorités de la Transition, Elhadj Baldé a présenté sa requête en bonne et due forme, suivie de toutes les preuves de ses propriétés.

Après investigations, les études portées sur lesdits documents et analyse de la requête présentée par le plaignant, tout indique que la vérité est du côté du citoyen qui fut dépossédé de ses biens immobiliers , notamment sur des sites dans la commune de kaloum et les établissements Baldé Motors situés dans la commune de Matam.

Se prononçant sur le sujet, Colonel Amara Camara, Ministre, Secrétaire Général et Porte-Parole de la Présidence de la République explique les raisons profondes qui ont motivé cette restitution. Pour lui, la quête de la justice est et reste l’élément déterminant de toutes les actions du CNRD: « Le combat pour la restauration de la justice, de l’Etat de droit sont les conditions principales pour enclencher tout développement. Des opérations de ce genre seront effectuées sur le terrain après toutes les études et vérifications par les services compétents », rassure le Ministre Secrétaire Général.

La joie du Plaignant est immense, celle de se voir rétabli dans ses droits. A travers cette action et bien d’autres réalisées par le CNRD, Elhadj Ousmane Baldé loue les efforts des nouvelles autorités et remercie le Président de la Transition, qui met la Guinée et les guinéens au-dessus de tout.

Direction de la Communication et de l’Information