mardi , 6 décembre 2022

Gnelloye reste en prison malgré la liberté conditionnelle prononcée par la Cour d’appel

La Cour d’appel de Conakry s’est prononcée lundi 21 mars en faveur d’une mise en liberté conditionnelle pour Ousmane Gnelloye Diallo, du nom de ce jeune communicant sur les réseaux sociaux proche du président déchu Alpha Condé, en détention depuis plusieurs mois pour « injures publiques et diffamation ».

La liberté conditionnelle est accordée à Gnelloye dans une affaire qui l’oppose à Kadiatou Biro Diallo, alias DK, la fille de l’ancien Président de l’Assemblée nationale Biro Diallo.

La Cour d’appel a ordonné la mise en liberté immédiate pour des raisons de santé.  Mais il est sommé d’abstenir de toute publication sur les réseaux sociaux pour une période de 5 ans.

Bien que bénéficiant de la décision de liberté conditionnelle, celui qui se faisait appeler « ministre de la Défense d’Alpha Condé » sur Facebook va devoir rester en détention. Il est poursuivi dans une autre affaire judiciaire qui l’oppose cette fois à la famille de Cellou Dalein Diallo. Dans ledit dossier, il est condamné à 15 mois de prison ferme par le tribunal de première instance de Kaloum.