samedi , 21 mai 2022

Route Coyah-Farmoriah : le PM met la pression sur les chinois, exige le respect du délai butoir du 19 mai

Le Premier ministre Mohamed Béavogui, accompagné des ministres des Infrastructures et des Transports et celui de l’Aadministration du Territoire étaient ce Mardi 25 janvier sur le chantier de la route Coyah Farmoriah( Forecariah). Objectif: s’enquérir de l’avancement des travaux de cette route, qui est devenue aujourd’hui un casse-tête pour les usagers qui pratiquent ce tronçon et qui sont affectés aujourd’hui par la poussière qui se dégage en des endroits de cette route.

Lors de cette visite, le Premier ministre a insisté auprès de la société Henan Chine le respect du délai butoir qui est la date du 19 mai 2022, ensuite sur l’utilisation des entreprises locales pour la sous-traitance et le respect des normes de qualité de cette route.

Le ministre de l’Administration du Territoire et de la Décentralisation, Mory Condé, pour sa part, a donné des instructions aux préfets des deux localités ( Coyah et Forecariah) afin qu’ils sécurisent les installations et appuient les équipes pour faciliter la sécurisation des installations, histoire de faire avancer les travaux pour respecter le délai de mars pour la seconde entreprise, CGC, qui travaille sur ce projet routier.Le ministre des Infrastructures et des Transports, Mr Yaya Sow, de son côté, a touché du doigt l’insuffisance d’équipements, le manque d’effectif et d’organisation du travail. Sur ce, il a recommandé à la société Henan Chine de corriger ces faiblesses afin d’achever les travaux avant l’hivernage.

À rappeler que les travaux de la reconstruction de la route Coyah-Farmoriah jusqu’à la frontière sierra-leonaise s’inscrivent dans le cadre du programme d’aménagement des routes et de facilitation du transport au sein de l’union du fleuve Mano. Et à noter que ce projet est réparti en deux lots : le premier lot, Coyah-Dandayah long de 35,40 km et le second lot Dandayah-Farmoriah qui est de 39,60km est financé par la Banque Africaine de développement (BAD), l’Union européenne et l’État guinéen à hauteur de 257.551404.839 GNF pour une durée de 24 mois allant du 20 mai 2020 au 19 mai 2022.

Mediaguinee.org