samedi , 25 juin 2022

Dr Sakoba Kéita, un limogeage expéditif qui laisse un sentiment de non-reconnaissance de la Nation

Très en vue en Guinée depuis plus d’une décennie du fait sa présence sur les différents théâtres de lutte contre les épidémies, le Dr Sakoba Kéita, a été limogé vendredi de la tête de l’Agence nationale de sécurité sanitaire (ANSS).

Directeur général de l’agence depuis sa création il y a environ six ans, Sakoba Kéita a été remplacé par le Professeur Fodé Amara Traoré, spécialiste des maladies infectieuses.

Le limogeage de ce médecin fait suite à sa mise à la retraite fin novembre, dans le cadre d’une vaste opération d’assainissement du fichier de la fonction publique qui a déjà vu le départ de 6 300 agents civils.

Celui qui était jusqu’en 2016 le Chef de la Division de la Prévention et de la Lutte contre la Maladie du ministère de la Santé, aura tout donné pour venir à bout des épidémies comme le Cholera, la rougeole, la fièvre jaune, Ébola, Lassa et maintenant le Coronavirus.

Figurant sur la liste d’agents présentés pour la plupart comme des fraudeurs qui falsifiaient leurs dossiers pour éviter la retraite, Sakoba Kéita, 65 ans, part après 35 ans de service, avec une image quelque peu écornée. De nombreux observateurs sont animés d’un sentiment de non-reconnaissance de la Nation.

Pourtant, cet expert en épidémiologie, suivi avec beaucoup d’attention par les partenaires et au-delà des frontières guinéennes du fait de sa maitrise parfaite du sujet, mérite la reconnaissance de la République. Maintenant ou plus tard.

Focus de Kaloumpresse