mardi , 25 janvier 2022

Guinée : premiers pas vers le retour d’exil de Moussa Dadis Camara et Sékouba Konaté

Le Comité national pour le rassemblement et le développement, la junte militaire au pouvoir en Guinée, a donné mardi son accord à un retour au pays de Moussa Dadis Camara et de Sékouba Konaté. Les deux hommes qui vivent en exil depuis plus d’une décennie ont dirigé la transition militaire de 2008 à 2010.

Les deux anciens officiers sont autorisés à regagner la Guinée dans le cadre de visites dont ils auraient formulé la demande.

« Dans le cadre de son programme de renforcement de l’unité nationale et d’apaisement, le CNRD et son président, Colonel Mamadi Doumbouya, ont accueilli favorablement les demandes de visites au pays formulées par les anciens chefs d’états vivant à l’étranger », a fait savoir la junte militaire mardi 30 novembre dans un communiqué.

La CNRD entend examiner ces demandes « au cas par cas » pour voir « les modalités concrètes ».

Coïncidence ou pas, l’annonce intervient après une mission de la Cour pénale internationale à Conakry au cours de laquelle les autorités guinéennes ont réitéré leur volonté à juger le massacre en 2009 de plus de 150 personnes et le viol de 109 femmes à Conakry.

Dadis vit en exil au Burkina Faso depuis 2009 à la suite de la tentative d’assassinat dont il a été objet. Quant à Sékouba Konaté, il vit entre le Maroc, les Etats-Unis et la France depuis l’organisation de l’élection présidentielle de 2010 qui a consacré l’arrivée d’Alpha Condé au pouvoir.

« Le Comité national pour le rassemblement et le développement et son président tiennent à informer la communauté nationale et internationale que cet acte purement humanitaire ne traduit en rien une volonté d’ingérence dans une quelconque procédure judiciaire », a assuré la junte.

Mamady Fofana