mercredi , 27 octobre 2021

Guinée : retraite forcée mais dorée pour 42 officiers généraux

Le président de la Transition Colonel Mamadi Doumbouya a expédié mardi 42 officiers Généraux des forces armées guinéennes à la retraite, confirmant ainsi qu’il reste véritable le maître de la situation un mois après son coup de force.

Parmi les généraux qui vont devoir faire valoir leur droit à la retraite, figurent des officiers de renom comme l’ancien président de transition de 2009 Général Sékouba Konaté et le désormais ancien Chef d’État-major général des armées Namory Traoré.

On note aussi la présence de l’ancien patron du Haut commandement de la gendarmerie nationale et Direction de la Justice militaire Général Ibrahima Baldé, l’ancien ministre de la Décentralisation Général Bouréma Condé ainsi que l’ancien ministre de la Santé Médecin Général Rémy Lamah.

Les officiers généraux partent toutefois à la retraite avec des mesures d’accompagnement assez mirobolantes.

Outre le fait qu’il bénéficient de la totalité de la solde indiciaire mensuelle, une indemnité de logement qui équivaut à 75% de la solde indiciaire et des frais de représentation qui équivalent à 50% de la solde indiciaire leur sont accordés.

Par ailleurs, le décret du Colonel Doumbouya ajoute à la liste des conditions, un passeport diplomatique pour le retraité et sa conjointe ou son conjoint, un véhicule neuf non renouvelable, une dotation mensuelle en carburant et une gratuité des soins de santé pour lui-même. “L’officier général peut occuper des fonctions civiles”, conclut le décret.