vendredi , 24 septembre 2021

Tougué : une affaire de 25,6 millions GNF divise le district de Kambayah

Depuis plusieurs mois, une crise sans précédent opposant des militants de la mouvance et de l’opposition rongeait le distinct de Kambaya dans la préfecture de Tougué.

Cette crise tournait autour de la gestion de cette localité pourtant d’une pauvreté chronique entre le camp du RPG et celui de l’UFDG. Pour mettre fin à ce vide administratif, le gouverneur de la région de Labé a procédé à l’installation de Mamadou Allah DJeyi Baldé proche du parti au pouvoir comme président de ce district en début de semaine en présence massive des populations. Une décision qui n’est pas du gout du camp adverse.

Le premier acte de Mamadou Allah DJeyi Baldé est de demander des comptes à l’équipe sortante. Du coup, les accusations de détournement et de confiscation de fonds refaits surface. Joint au téléphone par notre correspondant régional vendredi 3 septembre 2021, la toute nouvelle autorité locale accuse l’équipe sortante de détournement de plusieurs millions de GNF destinés à la construction des infrastructures de base.

‘’ Ce sont les recettes de la société de téléphonie qui a installé une antenne relais qui ont disparu. . Ce fonds à hauteur de 25 600 000gnf a été décaissé par l’équipe sortante sans aucune utilisation. C’est celui qui s’appelle Mamadou Aliou, actuellement à Conakry qui possède l’argent depuis une année et refuse de nous le remettre pour qu’on entame la construction de notre poste de santé. C’est parce que j’ai soulevé ce problème qu’ils m’en veulent en disant que je ne bénéficie pas du soutien des populations’’ dénonce le nouveau président du district de Kambaya qui n’a pas l’intention de se limiter aux simples dénonciations.

‘’ Nous avons beaucoup à construire ici pour nos citoyens. Et c’est avec cet argent que nous comptons débuter les travaux. Je vais me plaindre au nouveau du préfet et du gouverneur pour qu’ils l’obligent à ramener ces 25 600 000gnf parce que nous n’avons pas ou soigner nos enfants’’ promet-il.

Les adversaires déments ce qu’ils qualifient de simples allégations dépourvues de toute bonne foi. Fodé Camara s’oppose à cette nomination et rassure qu’aucun fonds n’a été détourné.

‘’ On ne s’attendait pas à une nomination mais plutôt à un règlement de différends entre nous. C’est pourquoi on n’a mobilisé nos populations. Mais, le préfet et le gouverneur sont venus installer un autre sans l’aval des populations et sans aucune élection. Et on n’est pas d’accord avec cette nomination. Aucun franc n’a été détourné. Une partie de l‘argent a été utilisé et le reste est là’’ réplique le désormais ancien président du district de Kambayah.

Affaire à suivre !!!

AGP