mercredi , 22 septembre 2021

Guinée : le président Alpha Condé ordonne l’imposition du « pass sanitaire »

Le président guinéen Alpha Condé a ordonné mardi 10 août en Conseil extraordinaire des ministres, l’imposition du « pass sanitaire ». La mesure vise à accroître le taux de couverture vaccinale dans un pays confronté depuis deux mois à une flambée inquiétante des variants de Covid-19.

Condé qui parait préoccupé par la situation sanitaire alarmante de son pays a instruit son Premier ministre Ibrahima Kassory Fofana d’exiger aux ministres et personnels de l’administration la carte de vaccination avant d’accéder aux bureaux.

La mesure concerne aussi les fonctionnaires de la Présidence et ceux de la Primature, ainsi que tous les visiteurs.

Derrière cette volonté, l’Etat espère étendre le taux de couverture vaccinale à 70% de la population du pays estimée à 12 millions d’habitants. Ce taux est actuellement de 4%.

La Guinée fait face à plusieurs variants dont Alpha, Beta, Eta et Delta.

Rien que pour la journée du 9 août, les autorités sanitaires ont enregistré 143 cas positifs sur un total de 1 686 tests réalisés.  Les dernières statistiques font état de 27 112 cas confirmés et de 263 décès hospitaliers depuis mars 2020.

Pour éviter la propagation du virus, le président Alpha Condé a ramené le couvre-feu de 22h à 4h du matin.

En plus de ces mesures, il a ordonné à son gouvernement de faire vacciner les voyageurs en provenance des pays touchés par le variant Delta.

Fanta Bah