samedi , 18 septembre 2021

Kankan : du self-service après le renversement d’un camion-citerne de gasoil

Les faits se sont produits dans la nuit du mercredi à ce jeudi 5 août 2021 sur la route nationale Kankan-Kouroussa, plus précisément à Dalabani, un village situé à une dizaine de kilomètres de la commune urbaine de Kankan.

Il s’agit en effet d’un camion citerne rempli de gasoil d’une capacité de 38 000 Litres immatriculée RC-2474-V, qui était en provenance de Conakry qui s’est renversé aux environs de 6 heures du matin.

Ce drame a fait le bonheur des citoyens de ce village, puisqu’ils se sont aussitôt dirigés sur les lieux, minus des bidons pour récupérer le carburant que contenait l’engin. Le chauffeur et ses apprentis quant à eux étaient introuvables sur les lieux. Idrissa Keita, directeur préfectoral des hydrocarbures de Kankan explique :

« On m’a appelé ce matin pour m’informer qu’une citerne est tombée. Je suis venu et j’ai cherché le chauffeur mais je ne l’ai pas vu. Celui qui m’a informé m’a dit que l’accident est survenu aux environs de 6 heures du matin, ce qui veut dire que le chauffeur a passé la nuit en train de conduire. »
Toutes ces actions de vol se passaient sous les regards impuissants des gendarmes qui étaient en nombre réduit :

« J’ai saisi le préfet pour lui dire d’appeler la sécurité et maintenant, la sécurité est là, mais jusqu’à présent, je ne vois que six (6) personnes. Ces agents ne peuvent pas contenir tout le monde qu’il y a ici », a dit le directeur préfectoral des hydrocarbures de Kankan.
Comme le dit le dicton : « le malheur des uns fait le bonheur des autres ». Des citoyens continuaient à remplir des bidons avec ce carburant sans pourtant se soucier des risques qu’ils couraient s’il c’était enflammer.

« Si ça continue comme ça, avec tous les produits qu’ils transportent, c’est un grand danger parce que c’est un produit inflammable », a conclu Idrissa Keita.

Jusqu’à ce que nous quittions les lieux, le pillage continuait. Selon les dernières nouvelles, d’autres agents auraient été déployés comme renforts pour calmer la situation.

Source : Mediaguinee