jeudi , 16 septembre 2021
Flash info

Kankan : 7 imams suspendus autorisés à diriger la prière

Sept (7) des Huit (8) imams suspendus à cause des manifestations contre l’interdiction des prières nocturnes pendant les dix (10) derniers jours du mois de ramadan passé, ont été autorisés jeudi, 05 août 2021, par les autorités régionales de continuer à diriger les prières dans leurs mosquées respectives dans la ville de Kankan.

Pour rappel, c’était suite à une décision du gouvernement interdisant les prières nocturnes des fidèles musulmans sur toute l’étendue du territoire nationale lors du mois de ramadan passé, qu’un groupe de jeunes s’était opposé contre l’application de cette décision. Un groupe de jeunes qui est allé jusqu’à s’en prendre aux domiciles privés du grand-imam Karamo Bangaly Kaba et celui du doyen ‘’Soty kèmo’’ de la ville de Kankan.

Quelques jours après, huit (8) imams de la ville ont été suspendus pour complicité par rapport à ce soulèvement inattendu des jeunes de Kankan. Et ce jeudi, 05 août 2021 dans la matinée, cette suspension a été officiellement levée par le gouverneur de Kankan, M. Sadou Kéita.

C’était devant les responsables des ligues régionale, préfectorale et communale ainsi que les autorités régionale et préfectorale, que cette sanction a été levée. Le gouverneur Sadou Keita a, à cette occasion, immédiatement invité les imams commanditaires et suspectés d’avoir organisé le désordre, de venir à son bureau pour leur donner des ultimatums : « Ce qui a été fait c’était du jamais vu à Kankan, il ne faudrait pas qu’on mette en cause tout une religion à cause de l’ambition de certaines personnes dans cette ville. S’attaquer au grand imam, s’attaquer au Soty-Kémo, c’est un crime qu’il faut condamner. Ce sont ces imams qui sont venus devant le préfet, les services de sécurité concernés et mon cabinet, je leur ai prodigué tous les conseils utiles pour que plus jamais on ne revoie ça à Kankan. N’oubliez jamais que Kankan est la deuxième ville de la Guinée et n’oubliez jamais que Kankan est une ville essentiellement musulmane, il ne faudrait pas qu’au sein de la religion qu’il ait des ambitions démesurées jusqu’à mettre en cause la même religion » a-t-il prodigué.

El hadj Hassane Kaba, secrétaire général communal des affaires religieuses de Kankan, au nom de tous les imams, se réjouit et se confie à Allah pour guider les imams sur le droit chemin : « Un imam est comme guide qui doit être exemplaire, il doit se comporter conformément au principe de l’islam et poser des actes qui peuvent mener vers la paix. Nous remercions les autorités de nous avoir soutenus durant ces épreuves-là. Cela a été bien compris par les imams et ils ont pris des engagements fermes que ça ne se reproduira jamais à Kankan. C’est une fierté pour la religion musulmane car nous sommes unis et solidaires et nous demandons aussi Allah le Tout Puissant de nous assister et guider nos pas vers le droit chemin » a-t-il ajouté.

A rappeler que les imams suspendus étaient au nombre de huit dont la sanction de sept a été définitivement levée et le dernier, Moussa Doumbouya, a été complètement radié de la liste des imams pour avoir participé à la manifestation des jeunes comme pivot moteur de la protestation.

AGP