mercredi , 4 août 2021

Guinée : les préparatifs de l’Expo Universelle Dubaï 2020 « avancent bien »

Les préparatifs du gouvernement guinéen pour l’Exposition Universelle 2020 de Dubaï avancent très bien et tout est mis en œuvre pour une participation remarquable du pays, a-t-on appris de source officielle au ministère en charge des Investissements et des Partenariats publics – privés.

« Nous sommes dans le temps, notre pavillon est prêt », a dit le ministre Gabriel Curtis, à l’occasion d’une conférence de presse à Conakry. “On a commencé depuis quelques mois à préparer les interventions de la Guinée, non seulement à ouverture, mais également sur les trois thématiques à savoir l’agriculture, le tourisme et l’hydraulique”, a-t-il insisté.

Prévue du 1er octobre 2021 au 31 mars 2022 à Dubaï, aux Emirats-arabes-unis, l’Exposition Universelle apparait comme le plus grand évènement économique et culturelle post-Covid-19. Placée sous le thème : “Connecter les esprits, construire le futur”, elle devrait accueillir sur une superficie de 438 hectares quelques 25 millions de visiteurs venus de 192 pays. L’évènement qui s’étend sur six mois se déroulera sur trois zones : Durabilité, Opportunité et Mobilité.

Pour la première fois, la Guinée bénéficiera de son propre pavillon dans la zone “Durabilité”. Le pays participe à l’Exposition universelle 2020 avec un pavillon nommé “: Puisez à la source de l’Afrique”. A travers ce nom évocateur, la Guinée qui jouit d’un réseau hydrographique dense au point d’être considéré comme le “Château d’eau de l’Afrique de l’Ouest”, veut mettre ses immenses potentialités à profit pour séduire des investisseurs.

“L’Expo va nous servir de plateforme pour présenter le pays, ses opportunités, sa culture et ses aspirations. Nous allons présenter nos projets, mais également attirer des investisseurs”, commente le ministre des Investissements et des Partenariats publics-privés, qui dirige la Commission d’organisation. “Cela va permettre de découvrir la culture guinéenne et de faire connaître ce que la Guinée offre.”

En prenant part à l’évènement, la Guinée entend orienter ses objectifs sur quatre axes majeurs. Il s’agira de vulgariser les initiatives nationales telles que “Guinée vision 2040” et le PNDES. La commission d’organisation espère aussi lancer une grande stratégique de marque nationale à l’international, faire appuyer l’exécution des projets et susciter un intérêt chez les investisseurs dans les secteurs liés à l’eau comme le tourisme, l’agriculture, la pisciculture, l’énergie et les transports.

Plusieurs activités caractériseront les six mois de programmation avec pour seule visée, vendre l’image de la Guinée et ses opportunités d’investissement dans les secteurs économique et culturel.

Le 13 février marquera la Journée de la Guinée. Il est prévu qu’une délégation guinéenne entreprenne des discussions avec les investisseurs et présente les opportunités qu’offrent le pays. “Ce sera aussi pour nous une opportunité de présenter la culture guinéenne dans toute sa diversité.”

En plus du volet culturel, le Commissariat général ambitionne de faire la promotion du “Made in Guinea”, à travers le textile, l’artisanat, les produits agroalimentaires. Au total, 23 entreprises guinéennes sont sélectionnées sur 495 soumissionnaires pour exposer des produits durant l’Expo.

Emergence