mercredi , 4 août 2021

Guinée / Sécurité routière : des contrôleurs de zone pour avoir les agents à l’œil

Le ministre de la Sécurité et de la Protection civile a procédé à la remise ce vendredi 2 juillet 2021 à Coleah, de sept (7) motos neuves destinées aux contrôleurs de zone. Des motos qui ont été offertes par un opérateur économique dans le cadre du renforcement des capacités des agents de police.

Ces contrôleurs de zone auront pour mission de contrôler, dans les communes où ils sont déployés, le comportement indélicat de tout agent de la sécurité routière allant dans le sens de l’arnaque des citoyens ou causant des embouteillages.
Selon le ministre Albert Damantang Camara, il s’agit là d’une initiative qui rentre dans le cadre des réformes de la police.

« Une initiative qui rentre dans le cadre des réformes de la police, c’est la mise en place des contrôleurs généraux qui vont être déployés sur le terrain et pour lesquels un partenaire a fait de la sympathie à notre département de donner du matériel motorisé. Je voudrais vous féliciter d’avoir été choisis à ce poste et vous engager à écouter les instructions qui vont vous être données. C’est une innovation, elle aura la valeur que vous voudrez bien lui donner. Si on continue, c’est parce que vous avez réussi votre mission. Et donc nous souhaitons vraiment que cette nouvelle mission qui vient renforcer le contrôle que nous avons sur les agents, renforcer la qualité de gouvernance des différents secteurs va réussir sous la supervision de l’Inspecteur général », a-t-il expliqué.

A maints endroits de la capitale, on constate un ralentissement dans la circulation. À en croire l’Inspecteur général de police, Ansoumane Camara ‘’Baffoé’’, ce ralentissement est dû, soit aux travaux engagés sur la voirie, ou à l’absence de policiers aux grands carrefours au moment du flux.

« Nous n’allons plus devoir crier au sein de la direction centrale. Les contrôleurs de zone, deux pour la commune de Ratoma et de Matoto, un pour Dixinn, un à Matam et un à Kaloum. En plus du contrôleur général, qui est basé à la Direction centrale, ces éléments vont contrôler par commune le comportement indélicat de tout agent de la sécurité routière dans le cas d’arnaque des citoyens, dans le cas de bénévolat de certains fonctionnaires de police qui viennent se mettre à des carrefours pour créer des embouteillages et retirer aux gens les pièces sans infraction ou à des moments de flux où le contrôle n’est pas commandé (…). Vous savez, le ralentissement dans la circulation, on ne peut rien parce que la route est en chantier. Il y a par endroits des routes barrées, mais c’est l’absence de policiers dans les grands carrefours et au moment du flux. C’est pour cela maintenant à partir de l’instant, par carrefour, les planifications vont être remontées à la Direction Générale et les policiers vont être remontés, du matin jusqu’à 15 heures et de 15 heures à 18 heures et de 18 heures à 22 heures », a-t-il déclaré.

Lire la suite sur MEDIAGUINEE