dimanche , 24 octobre 2021

Le gouvernement guinéen évoque l’hypothèse d’une hausse du prix du carburant après le Ramadan

Le gouvernement guinéen pourrait revoir à la hausse le prix des produits pétroliers à la pompe après la période de jeun musulman, a-t-on appris mardi de source officielle.

Une hausse du litre d’essence, de gasoil et de pétrole lampant pourrait intervenir en Guinée à condition que le prix du baril reste autour de 65% pratiqué actuellement sur le marché international.

« Si le baril reste à son niveau actuel, naturellement au sortir du mois de carême, il y aura une augmentation », a indiqué le ministre des Hydrocarbures sur radio FIM. « Normalement, il faut augmenter », a dit le ministre, précisant que les pays voisins ont déjà augmenté leurs prix à la pompe, atteignant l’équivalent de 11 000 francs guinéens.

Le dernier réajustement du prix des hydrocarbures est intervenu en Guinée en avril 2020. Le gouvernement avait alors réduit de 10.000 à 9 000 francs guinéens le prix du litre au nom d’un principe de « flexibilité » qui se veut que le coût du litre soit réajusté en fonction de celui du baril à l’international. 

On rappelle en fin que le Ramadan aura lieu du 12 avril au 11 mai.

Emergence