dimanche , 25 juillet 2021
Flash info

Amadou Diaby : « Je prends ma victoire au TAS avec beaucoup d’humilité »

Le Vice-président de la Fédération guinéenne de football Amadou Diaby s’est posé mardi en rassembleur après sa victoire au Tribunal arbitral du sport contre l’instance dirigeante du football en Guinée. 

M. Diaby a été interdit en août 2019 d’exercer toute activité relative au football en Guinée pendant sept ans, dont cinq fermes. La Commission d’éthique de la Fédération guinéenne de football  l’avait jugé coupable de faits de « corruption ».  Elle  lui reprochait d’avoir perçu une commission de 10%  le salaire de l’ancien sélectionneur belge du Syli national Paul Put sur une période allant de mars 2018 à juin 2019. La sanction qui concernait  « toute activité sportive et même administrative » obligeait Amadou Diaby à payer une amende de 25.000 euros. 

Mais le TAS avait jugé la démarché biaisée et avait invité la Commission d’éthique de la Féguifoot à mieux se pourvoir. 

La sanction avait ensuite été levée par la Commission d’éthique avant que le FIFA  ne manifeste début mars dernier de sa décision de pouvoir correspondre avec le Premier Vice-président de la Fédération guinéenne de football. 

Sorti victorieux de toutes ces péripéties judiciaires, Amadou Diaby se veut aujourd’hui un rassembleur. 

« Cette histoire pour moi, est derrière. Si je reviens après avoir été au TAS, vous ne pouvez que pardonner », a-t-il déclaré sur FIM FM. « Je suis un rassembleur. J’ai toujours été un garçon qui a fédéré. Le football est là pour rassembler. Amadou n’est pas là pour diviser », a-t-il dit, ajoutant : « Je prends cette victoire avec beaucoup d’humilité.   

Fanta Bah