lundi , 17 mai 2021

Guinée : l’Etat va identifier les abonnés des opérateurs mobiles et internet

L’Etat guinéen va lancer très bientôt une opération d’identification des abonnés des opérateurs de téléphonie mobile et des fournisseurs d’accès d’internet. Selon l’Autorité de régulation des postes et télécommunications (ARPT), l’opération vise à accroître la sécurité dans le pays au moment où le terrorisme sévit dans la sous-région ouest-africaine.

La politique d’identification s’inscrit dans le cadre de l’exécution de l’article 36 de loi votée en 2015 relative aux Télécommunications et aux technologies de l’Information. Celui-ci stipule notamment que “les exploitants de réseaux ou services de télécommunications ouverts au public sont obligés d’identifier systématiquement leurs abonnés”.

L’ARPT assure que l’identification des abonnés vise à sauvegarder la sécurité de l’Etat et des abonnés, assurer une gestion facile des utilisateurs et lutter contre la fraude.

Si les abonnés nationaux peuvent procéder à leur identification avec la carte d’identité nationale, le passeport ou la carte d’électeur, ceux non nationaux le feront avec leur passeport et la carte consulaire à titre exceptionnel pour les ressortissants de la CEDEAO.

“Tout numéro ou service internet activé sans identification préalable, est exposé à une pénalité de 10 millions de francs guinéens qui sera appliquée par le régulateur”, prévient l’ARPT.

En outre, l’institution de régulation indique que les numéros non identifiés seront désactivés à partir du 2 mai.

La Guinée enregistrait 14,4 millions d’abonnés de la téléphonie mobile en fin 2020 contre 12,9 millions en fin 2019, selon l’ARPT. Quant aux abonnés internet, ils étaient 6 millions à la même période contre 4,8 millions en 2019.

Source : Emergence Mag 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*