jeudi , 29 juillet 2021

Alpha Condé freine et fait marche arrière sur l’âge des véhicules à importer en Guinée

Le président guinéen Alpha Condé a pris un décret mardi 2 mars interdisant l’importation et l’utilisation des véhicules usagés de plus de 13 ans.

Le décret indique que dorénavant tout véhicule d’occasion doit justifier l’existence d’un certificat de contrôle technique avant embarquement à destination de la Guinée. Et que l’âge limite des véhicules à l’importation est fixé à compter de leur date de première mise en circulation à l’étranger. 

Tout véhicule d’occasion importé en violation des dispositions du décret  exposent son propriétaire et son consignataire au paiement d’une amende administrative égale à la valeur vénale du véhicule, prévient la décision présidentielle. 

Au chapitre de la répression, en plus de l’amende, le véhicule en cause sera détruit ou réexporté aux frais de son consignataire. L’argent issu de cette vente est reparti entre le Trésor public (40%), l’Agence guinéenne de la sécurité routière (40%)  et le Fonds d’entretien routier (20%). 

Ce décret intervient près de trois mois après un premier, dans lequel le Chef de l’Etat guinéen, fixait à 8 ans l’âge des véhicules usagés à importer. 

La décision avait provoqué un levé de boucliers dans le milieu des importateurs de véhicules. A Conakry, certains avaient pris d’assaut les émissions interactives des radios privées pour qualifier « d’unilatéral » l’acte du président avant d’en conclure qu’il était de « nul et de nul effet. 

En repoussant l’âge des véhicules à importer dans son pays, il ne fait l’ombre d’aucun doute que le président effectue une marche arrière dans le seul but de calmer la colère des importateurs et des citoyens.

Mamady Fofana