mardi , 25 janvier 2022

Macenta : après les violences interethniques, des arrestations

Au moins 27 personnes ont déjà été interpellées à Macenta suite aux affrontements intercommunautaires survenus la semaine dernière dans cette préfecture du sud de la Guinée, selon le ministère guinéen de la Justice.

Les présumés auteurs ont été mis aux arrêts après l’ouverture d’une information judicaire, a dit le ministère dans un communiqué.

« Il reste entendu que toute personne liée de près ou de loin à ces tristes événements sera interpellée dans le strict respect des lois en vigueur », a-t-il prévenu. 

 Des violences à fort relent ethniques ont éclaté entre Toma et Manians en marge d’une cérémonie d’inauguration de la résidence du patriarche de la ville.

Les deux ethnies majoritaires de la ville réclame cette fonction de notabilité. 

Fanta Bah