mercredi , 22 septembre 2021

Damaro trouve « banales » les causes des affrontements de Macenta

Le président de l’Assemblée nationale, Amadou Damaro Camara a estimé mercredi que les affrontements interethniques survenus la semaine dernière à Macenta avaient des causes si banales qu’ils ne devaient endeuiller les guinéens.

Le président du Parlement qui s’exprimait à l’occasion de la session portant adoption de la Loi des finances initiale 2021 a souhaité que l’Etat joue pleinement ses responsabilités à l’avenir.

Selon le député, les violences ont fait au moins dix morts. Et pour lui, « les causes sont si regrettables, si banales qu’il s’agit de nouvelles structures qui n’existaient pas dans la société guinéenne ». 

« Il reviendra à l’Etat en son temps de prendre ces structures en charge et les remettre à leur place qu’elles méritent ». 

Les affrontements entre Toma et Manians à Macenta (sud) la semaine dernière a fait plus de dix morts. Les violences ont éclaté quand chacune des deux ethnies à commencé à réclamer le titre du Patriarche. 

Environ 27 personnes ont été interpellées dans le cadre des enquêtes ouvertes en rapport avec ces violences. 

Mamady Fofana