lundi , 26 juillet 2021

N’Zérékoré : guerre pour la succession au trône patriarcal entre les Zogbèlèmou

Moins d’un mois après la disparition du patriarche de N’Zérékoré, Holomou Azaly Zogbèlèmou (photo), sa succession pose problème dans la localité et divise la famille Zogbèlèmou. 

Selon les informations en notre possession, deux personnes réclames déjà le trône. Lambert Goikoya Zogbèlèmou, un colonel à la retraite et  David Mansa Zogbélémou se disputent âprement la succession. 

Le deuxième qui n’est autre que le fils du défunt patriarche reproche au premier de se jouer les imposteurs. « Le soi-disant Lambert Goikoya Zogbelemou est un inconnu du public de N’zérékoré. Même dans la famille Zogbélémou, peut-être c’est seulement dans leur concession, sinon on ne le connaît pas. De deux, le patriarche est décédé le 1er  décembre, le corps est venu le 20 et le 21, nous étions passés à l’inhumation. Et le 23, lorsque nous nous sommes attelés de libérer les étrangers, ils se sont cachés pour dire qu’ils ont choisi quelqu’un comme patriarche. C’est quelqu’un qu’on ne connaît pas, qui n’a pas vécu ici. Ils le font en complicité avec certains de Conakry ».

Selon  David Mansa Zogbélémou, toute la population de N’zérékoré ne reconnait que sa personne comme patriarche.

De son côté, l’officier à la retraite ne compte pas baisser les armes. Lambert Goikoya Zogbélémou qui fut le premier à être désigné estime que le choix de David est un non événement.

« Les gens veulent seulement semer la pagaille sinon  chacun connaît sa place. Puisque ils s’entêtent, il faut les laisser faire. Et ce sont les chefs qui vont ramener les uns à l’ordre. C’est un non événement et une manipulation ». 

Dans ce combat qui s’annonce très ardu, difficile de dire qui des deux sera David et l’autre Goliath.