samedi , 20 juillet 2024

Le président guinéen Alpha Condé prête serment pour un troisième mandat

Le président guinéen Alpha Condé a prêté serment mardi 15 décembre pour un troisième mandat aquis à la faveur de l’élection d’octobre.  Réélu avec 59,5% des suffrages contre 33% pour son principal opposant, Alpha Condé, a promis de respecter et de faire respecter scrupuleusement la Constitution, de défendre les institutions constitutionnelles, l’intégrité du territoire et l’indépendance nationale.

« Fier d’être Guinéen »

Tout de blanc vêtu, le numéro 1 guinéen a rassuré que son pays est entré dans une nouvelle ère. 

Dans un contexte marqué par le tollé suscité à l’étranger par sa candidature, Alpha Condé s’est dit « fier d’être guinéen » et d’appartenir à un peuple libre et attaché à sa souveraineté. 

« Notre peuple reste uni et souverain », a-t-il affirmé, promettant d’être le président de tous les guinéens. « Je suis le président de tous les Guinéens.
Aucune partie du pays ne sera exclu. Chaque guinéen aura place », a-t-il dit. 

Dialogue et lutte contre la Corruption 

Alpha Condé s’est dit prêt à ouvrir le dialogue et la concertation. Il a indiqué que son mandat  est celui d’une reconversion et d’une nouvelle mentalité. 

« Nous nous engageons à lutter avec fermeté contre la corruption qui gangrène notre pays. Nous voulons désormais gouverner autrement », a-t-il réitéré, précisant que cette gouvernance sera caractérisée par un travail en faveur des couches vulnérables et une lutte acharnée contre la gabegie.

« Nous allons installer à la Présidence une structure. Toutes les sociétés seront passées au crible. Toute société appartenant à la femme d’un ministre sera exclue des marchés », a-t-il annoncé. 

Mamady Fofana