mardi , 26 octobre 2021

UA : Malado Kaba, Mamy Diaby, Kadiatou Baldé tous recalés !

Pendant que Conakry était sur des braises ardentes à cause du 3è mandat du président Alpha Condé, cinq Guinéens tentaient leurs chances à l’Union africaine (UA) par le biais d’un appel à candidatures.

Ils s‘appellent Mamady Condé, ancien ministre des Affaires étrangères et ancien ambassadeur, Moustapha Mamy Diaby, ministre conseiller chargé de mission à la Présidence et ancien ministre des Postes, Télécommunications et de l’économie numérique, Kadiatou Baldé, ancienne secrétaire générale du Ministère de l’Energie, Malado Kaba, présidente du Conseil de l’Autorité de régulation des services publics de l’électricité et de l’eau potable et ancienne ministre de l’Economie et des finances et le médecin Dr Morissanda Kouyaté, défenseur des femmes victimes de mutilations génitales et co-lauréat du prix Nelson Mandela 2020. Ces hauts cadres avaient postulé en septembre dernier pour devenir commissaires de la plus prestigieuse institution africaine qui doit renouveler ses instances en février prochain lors de sa 34è session ordinaire.

Parrainés par leur pays, Mamady Condé, selon nos informations, voulait arracher le poste de commissaire aux affaires politiques, paix et sécurité, Malado Kaba, celui du développement économique, commerce, industrie et exploitation minière, Moustapha Mamy Diaby visait le commissariat à l’Education, science, technologie et innovation, Dr Morissanda Kouyaté était intéressé par celui de la santé, affaires humanitaires et développement social et Mme Bah Kadiatou Baldé visait le commissariat chargé de l’infrastructures et énergie. Ils seront finalement tous recalés, selon une note parcourue par Mediaguinee, lors de la présélection par le panel de haut niveau (appuyé par un cabinet mauricien) mis en place par les chefs d’Etat.

Pour rappel, la Guinée, pays fondateur de l’OUA (devenue l’UA) n’occupe aujourd’hui que deux places au sein de l’UA sur 9 (quota) qui lui reviennent en fonction de sa quote-part (0,36%).

L’Egypte, le Maroc, l’Afrique du Sud, le Nigeria, l’Angola et l’Algérie sont les plus gros contributeurs de l’UA (13% par pays).

Mediaguinee.org