mardi , 27 juillet 2021

L’officier du BATA bastonné à Bambéto se porte comme un charme

Commandant Gérard Vivier. Ce nom vous dit quelque chose ? C’est l’officier supérieur en service au Bataillon autonome des troupes aéroportées (BATA) de Conakry, lapidé en novembre, par des jeunes incontrôlés à Bambéto.

L’homme, capitaine au moment des faits, avait été pris au piège par des voyous qui se réclamaient manifestants de l’opposition.

Battu à sang, il a dû faire recours à une tactique militaire pour sauver sa peau en se faisant passer pour mort.

Admis à l’hôpital Sino-guinéen pendant quelques jours, il a ensuite été évacué sur l’extérieur pour des soins appropriés.

Ici en images avec le directeur de l’information et des relations publiques de l’armée Aladji Cellou. « #Scène_de_vie Et Dieu ressuscita le (désormais) commandant Gérard Vivier. Merci, me dit-il, à tous ceux qui ont contribué à la réalisation de ce… miracle », s’est exclamé le DIRPA sur son compte facebook.

Par Mamady Fofana