mercredi , 27 octobre 2021

Affaire du 28 Sept. 2009 : Sako de moins en moins formel sur le démarrage du procès en 2017

L’objectif d’un démarrage du procès sur le massacre du 28 septembre 2009 cette année semble s’éloigner. A cinq mois de la fin de l’année le ministre de la Justice Me Cheick Sako ne parle plus de ce délai avec la même fermeté qu’il y a huit mois.

 

Le procès tant attendu, sensé situer les responsabilités sur les crimes commis pendant la manifestation de l’opposition il y a 8 ans, pourra-t-il démarrer en 2017 ?

 

La réponse du Garde des sceaux était un Oui catégorique au début de l’année.

 

Mais interrogé ce vendredi 4 août, M. Sako a affirmé que ce dossier suit son cours normal. Et qu’il sera traité jusqu’au bout. Sans trop de précision sur la date exacte du début des audiences.

 

« Avant 2018 vous serez informés. Beaucoup d’hommes seront surpris », a-t-il commenté, en réponse à une question de Kaloumpresse.com sur cette affaire.

 

« Rendez-vous fin 2017 pour voir si la justice guinéenne a évolué. Ce dossier sera clôture et on passera à autre chose », a ajouté le ministre de la Justice. « La FIDH ne peut pas nous imposer des timing ».

 

S’agissant toujours de ce dossier le pool de juges a adressé une commission rogatoire aux autorités françaises. Destinée contre qui ?  Le ministre de la Justice s’est refusé à tout commentaire.

 

Kaloumpresse.com