lundi , 2 août 2021

Eau – Hydraulique villageoise : Le Japon accoorde 13,5 milliards GNF à la Guinée

L’Ambassadeur du Japon en Guinée M. HISANOBU HASAMA a annoncé ce mercredi 28 décembre 2016 dans la salle de conférence du ministère de la coopération internationale, une enveloppe de 13 milliards 596 millions FG en faveurs de deux entreprises guinéens, à savoir la Société des eaux de Guinée (SEG) et le Service national d’aménagement des points d’eau (SNAPE).

 

La signature de la convention de donation a connu la présence du ministre de l’Energie et de l’Hydraulique, les cadres de la SEG et ainsi que le département de la coopération.

Dans son discours de circonstance, l’Ambassadeur du Japon en Guinée M. HISANOBU HASAMA a expliqué que le projet d’approvisionnement en eau potable vise les régions de Mamou, afin d’améliorer la qualité des eaux distribuées aux populations de Conakry et des villes de l’intérieur et de la desserte en eau potable des villes de Kankan, Siguiri et Kouroussa en Haute Guinée pour pallier les retards pris dans leur équipement.

Le projet de la région de Mamou s’élève à plus de huit milliards de francs Guinéens et celui concernant Conakry et des villes de Haute Guinée s’élève à plus de cinq milliards de francs Guinées.

Selon lui, ces projets apporteront non seulement une amélioration significative des conditions de vie de base des populations des zones concernées, mais ils contribueront également à la lutte au quotidien contre les maladies et les épidémies, particulièrement dans ce contexte d’après Ebola.

Pour le ministre de l’Energie et de l’Hydraulique Cheick Talibé Sylla, la réhabilitation et l’extension des points d’adduction d’eau de la commune de Matoto à travers la pose des conduites d’eau et la construction des réservoirs relève de l’agence Japonaise de coopération.

Et d’ajouter que : « le travail sera accomplie avec des techniciens, avec un contrôle qu’il faut pour que les populations de Siguiri, de Kouroussa, de Mamou, et de Pita soient heureux. Les forages et équipements seront bien exploités Tous ceux-ci rentre dans un plan globale qu’on appelle le plan national d’aménagement initié par le président de la République pour aider les populations. »

En ce qui concerne la ministre de la coopération internationale et du plan Mama Kanny Diallo, elle a remercié le gouvernement japonais d’avoir accepté de financer ce projet de développement, tout disant que c’est une activité dans le domaine de l’eau qui vient résoudre un problème crucial pour la Guinée.

Source : Conakrylive.info