lundi , 26 juillet 2021

Parfum d’arnaque et de corruption dans les bus de la SOTRAGUI

Les quelques bus rescapés sur la centaine de la Société des Transports de Guinée (SOTRAGUI) évoluant à Conakry, capitale de la République de Guinée, connaissent, ces derniers temps, des pratiques de corruption et d’arnaque de la part de certains billettistes et contrôleurs de tickets, a constaté un reporter de l’AGP, mardi, 09 août 2016, sur le tronçon Hamdallaye-Dixinn Terrasse.

 

C’est le cas récemment dans le bus de marque King-Long, immatriculé EP-8871-A. Les billettistes ont refusé délibérément de restituer la monnaie à des passagers, soi-disant qu’ils ne possèdent pas de petites coupures. De l’autre côté, les contrôleurs de tickets à bord des bus se contentent, eux, de récupérer de l’argent liquide avec les passagers avant de les installer sur les premiers sièges, juste à la montée du bus dans le but de faciliter leur descente si éventuellement les superviseurs faisaient leur apparition à l’incognito.

Moussa Camara, usager de la SOTRAGUI, témoigne : «Puisque le prix par tronçon est un peu abordable, avec la conjoncture actuelle dans le pays, j’emprunte les bus de la SOTRAGUI pour mes déplacements. Mais souvent, une fois à bord, si tu n’as pas de petites coupures de billets de banque communément appelées monnaie, tu perds ton argent, pour dit-on manque de monnaie».

Si avant les bus de la SOTRAGUI allégeaient les souffrances des citoyens à Conakry dans leurs déplacements, actuellement cela reste un lointain souvenir pour ces usagers. Car aujourd’hui, la situation est dominée par des cas avérés de corruption et d’arnaque dans la dizaine de cars restée en circulation à Conakry.

Source : AGP