mardi , 21 septembre 2021

L’usine Friguia pourrait être relancée en 2018

C’est forcément une bonne nouvelle. Le gouvernement et Rusal viennent de trouver un accord sur la relance de l’usine d’alumine Friguia. Arrêtée depuis avril 2012, la raffinerie est censée reprendre ses activités en avril 2018 selon l’accord signé entre les deux parties.

 

La reprise de Friguia par Rusal se fera de manière progressive, en deux phases, selon un communiqué émis ce jeudi par le Bureau de presse de la Présidence.

 

La première phase prévoit le redémarrage de la production à partir du 1er avril 2018 avec une capacité de production variant entre 550 000 et 600 000 tonnes.

 

Quant à la seconde phase, elle commencera en 2024 avec 1,05 million de tonnes d’alumine, d’après l’accord conclu à Mosco, en marge d’une rencontre la commission mixte de coopération Russo-Guinéenne. « Les études de faisabilité de l’extension seront engagées en 2019 », assure le communiqué.

 

L’arrêt de la raffinerie Friguia en avril 2012 suite à un banal mouvement de grève déclenché par le syndicat de l’entreprise a plongé la ville de Fria dans un état de désolation.

 

Rusal a promis à plusieurs reprises de relancer l’unité de production d’alumine sans véritablement honorer ses engagements. Faisant fi parfois des décisions et pressions du gouvernement, la compagnie russe a roulé les guinéens depuis quatre ans. Cet autre engagement peut-il être considéré comme un poisson d’avril ?

 

Par Mamady Fofana