vendredi , 24 septembre 2021

Guinée : pour la COP21, Alpha Condé s’empoigne avec Akinwumi Adesina (BAD)

Alpha Condé ne veut aucunement perdre du temps pour le financement des projets liés à la COP21. À cet effet, en tant que coordinateur des engagements de l’Afrique dans le cadre des négociations mondiales sur le climat et les énergies renouvelables, le président guinéen ne souhaite pas que les fonds y afférents transitent par la BAD. Mais cette position n’a pas été du goût d’Akinwumi Adesina, apprend-on de Jeune Afrique.

Alpha Condé voudrait tirer des leçons du passé pour donner un coup d’accélérateur aux financements destinés à l’Afrique. Ayant fait l’amère expérience des conséquences du manque de célérité dans la lutte contre l’épidémie de la fièvre hémorragique à virus Ebola, le président guinéen entend désormais diminuer la bureaucratie et les procédures budgétivores liées à la mise en oeuvre des projets africains. Ainsi que l’explique l’un de ses proches, sous couvert de l’anonymat : « Il faut éviter qu’une trop grande partie de l’argent soit gaspillée en billets d’avion, factures d’hôtel et per diem d’experts. »

En sa qualité de nouveau coordinateur des engagements de l’Afrique dans le cadre des négociations mondiales sur le climat et les énergies renouvelables dans le cadre de la COP21, le Pr Condé a également souhaité ne pas faire transiter les fonds destinés à financer la lutte contre le dérèglement climatique sur le continent noir par la Banque africaine de développement (BAD). Cette Décision du président guinéen a soulevé l’ire d’Akinwumi Adesina, le président de la BAD. Ce dernier comprend mal que le président Condé tienne ces propos alors que l’Institution bancaire qu’il dirige finance également le développement en Guinée. Cette situation a créé un climat délétère entre ces deux personnalités.

Afrique sur 7

Afrique sur 7