vendredi , 30 septembre 2022

Gestion des déchets : Conakry peut compter sur « la ville la plus propre d’Afrique »

Élue par l’ONU en 2015 « meilleure capitale africaine » en raison de ses rues et quartiers salubres, Kigali, la capitale du Rwanda, pourrait être un soutien crucial pour Conakry toujours en quête d’une bonne politique de salubrité.

 

Au cours de son passage en Guinée, le président rwandais Paul Kagamé a promis l’appui de son pays dans deux domaines essentiellement. L’environnement et la réconciliation. Le premier a d’ailleurs fait objet d’un protocole d’accord entre les deux gouvernements.

 

En s’exprimant devant la presse ce mercredi 9 mars, M. Kagamé a dit la détermination de son pays à « examiner beaucoup de questions y compris les questions de déchets qui affectent l’environnement ».

S’exprimait-il ainsi après avoir vu les tas d’immondices qui jonchent les rues de Conakry ?

 

Le leader rwandais a dit que son pays pouvait apporter l’engagement de travailler avec la Guinée, avec sa population, son président Alpha Condé. « Si nous travaillons ensemble, je pense que définitivement nous pouvons surmonter la plupart des questions environnementales tout comme celles relatives à la gestion de nos ressources. Certes, le Rwanda n’est pas un pays donateur mais nous allons apporter beaucoup plus de valeur que d’argent », a-t-il confié.

 

Paul Kagamé a également promis l’expérience de son pays en matière de réconciliation nationale. Un travail qui se fera ensemble, selon lui. « Nous allons partager avec la Guinée  ce que nous avons traversé, ce que nous avons appris pour réaliser ce niveau de réconciliation qui a aidé le pays à se relever, à réussir sa stabilité politique et socioéconomique. Je pense que nous allons continuer à partager nos expériences et laisser les autres les adapter aux réalités de leur pays », a-t-il ajouté.

 

Par Elie Ougna

————–

Photo : un dépotoir à ciel ouvert au Km 36 dans la préfecture de Coyah.