mercredi , 4 août 2021

Le mot d’ordre de grève de la CNTG et l’USTG maintenu !

La Confédération générale des travailleurs de Guinée (CNTG) et l’Union syndicale des travailleurs de Guinée (USTG) ont appelé les travailleurs guinéens à observer le mot d’ordre de grève qu’il lancent ce lundi 15 février.

 

Selon les deux plus grandes centrales syndicales en Guinée, la grève est déclenchée en raison du blocage des négociations, « suite à la position immuable de la partie gouvernementale sur le prix du carburant et toute autre dépense y afférente ».

 

Par ailleurs, elles regrettent le fait que toutes les médiations entreprises par la société civile, les coordinations régionales, la HAC, le C.E.S, les religieux et Haut Représentant du Chef de l’Etat (Sidya Touré, ndlr) n’aient pu ramener le gouvernement à trouver une solution de sortie de crise.

 

« Tous les travailleurs de tous les secteurs : public, mixte, privé, informel ainsi que les retraités de Guinée, sur toute l’étendue du territoire, sont invités à respecter le mot d’ordre de grève à compter de ce dimanche, 14 février 2016, à zéro heure », indiquent la CNTG et l’USTG dans un avis conjointement signé de leurs secrétaires généraux.

 

On rappelle que le syndicat exige la baisse du prix du litre de carburant à 5000 francs guinéens contre 8000 francs actuellement en cours dans le pays. Il veut également une revalorisation de la pension de la retraite et la définition d’une nouvelle grille salariale pour les travailleurs du public. Il demande enfin leur subvention annuelle.

 

Par Mamady Fofana

+224 622 85 68 59

———————–

Photo d’archives : Amadou Diallo SG de la CNTG et le président de la République