dimanche , 1 août 2021

Conakry : Tentative d’enlèvement d’un enfant à Matam

Une jeune fille a été appréhendée dans la nuit du jeudi 05 au vendredi 06 novembre 2015, aux environs de 3 heures le matin, en train de tenter d’enlever un enfant, au quartier Hermakönon dans la commune de Matam à Conakry, rapporte l’AGP.

La jeune fille accusée, Aminata Bangoura a, sur place, révélé qu’elle opère en collaboration avec un certain Francis avec qui elle avoue avoir signé un contrat dans ce cadre.

«C’est Francis qui m’a envoyé chez tonton Lamine Bangoura pour enlever son enfant. Dans la journée du jeudi, je suis venu avec Francis dans ce quartier à fin de m’indiquer là où loge Lamine Bangoura. Et dans les environs de 2heures du matin, moi et Francis plus 2 autres personnes avons quitté notre quartier de résidence, Bonfi-Port, pour venir à Hermakönon. Quand nous sommes venus, Francis m’a dit de rentrer chez Lamine Bangoura, je lui ai dit pour un premier temps, que je ne connais pas bien le lieu, il a insisté en me menaçant de rentrer. Donc j’ai grimpé la cour et j’ai sauté par la fenêtre pour renter dans la maison. Malheureusement, quand je suis rentrée dans la maison, le bruit a réveillé un enfant qui était aussi couché par terre. Au même moment, la femme de Lamine Bangoura allaitait le bébé en question. Soudain, l’enfant qui était couché par terre a crié en disant Papa il y a quelqu’un dans la maison. J’étais là effrayée et je me demandais que faire ? C’est ainsi que la famille est venue m’arrêter», a expliqué l’accusée Aminata Bangoura.

lassane Soumba Camara, un des membres de la famille témoigne : «C’était à 3 heures que nous avons surpris cette fille dans notre maison grâce au cri de notre enfant. Donc on lui a demandé qu’est-ce qu’elle est venue faire dans notre maison. Elle nous a dit, d’abord qu’elle a été menacée par son copain, c’est pour quoi elle est venue se refuser dans notre maison. Nous avons insisté et finalement elle a dit, qu’elle a été envoyée en mission par un certain Francis et qu’ils étaient venus à 3 avec Francis pour enlever un enfant».

Actuellement, Aminata Bangoura se trouve sous les verrous de la Gendarmerie mobile N°3 de Matam pour des fins d’enquête.

AGP