jeudi , 5 août 2021

Présidentielle 2015 : le Chef observateur de l’UE rappelle les voies de recours

Le chef observateur de la Mission d’observation électorale de l’Union européenne a invité mardi les acteurs politiques engagés dans la course pour la présidence de la République à utiliser les voies de recours légales pour les contestations des résultats du scrutin.

 

Au cours d’une conférence de presse, Frank Engel a vivement souhaité que les candidats utilisent les moyens légaux. « Si contestations il devaient y avoir une fois les résultats publiés, des institutions républicaines existent », a dit Engel.

 

Il a appelé les leaders de l’opposition à faire confiance aux institutions comme la Cour constitutionnelle. « Nous souhaiterions que le calme connu soit prolongé. Et qu’on ne transporte pas les contestations dans la rue », a insisté le Chef des observateurs de l’UE.

 

Selon Engel, il est étrange que l’opposition décidé de rejeter les résultats du scrutin alors même que ceux-ci ne sont pas d’abord publiés par la CENI. « Il peut y avoir des contestations. Mais il y a des juridictions compétentes mises en place qui doivent être saisie ».

 

« Ce pays a connu beaucoup de misères et de violences en liaison ou non avec les élections. Nous souhaiterions que tous les guinéens de toute obédience politique, au-delà de leur système politique, s’approprient de leur système judiciaire et que les différends se résolvent désormais devant les juges et plus jamais devant des tombes ».

 

Par Mamady Fofana