lundi , 2 août 2021

Fausse alerte à la bombe au Radisson Blu Hôtel de Dakar : la Dic met le grappin sur deux Guinéens

L’enquête sur l’auteur d’une fausse alerte à la bombe au Radisson arrive à son épilogue. La Division des investigations criminelle a arrêté deux Guinéens (un homme et une femme) qui résident à Dakar.

 

L’homme travaille dans une structure sanitaire du Sénégal et la femme est ménagère. Ils ont été déférés au parquet, inculpés par le juge du 4e cabinet et placés sous mandat de dépôt. L’homme est pensionnaire de la Maison d’arrêt de Rebeuss et la dame a élu domicile à la Maison d’arrêt pour femmes (Maf) de Liberté 6.

Selon « Libération », pour mettre la main sur ces deux personnes, la Dic a glané des indices graves et concordants tendant à faire croire que l’homme était en relation directe avec la personne qui a appelé depuis Paris (France) pour annoncer la présence de la bombe au Radisson. Les enquêteurs, qui avaient identifié le numéro avec lequel le plaisantin avait appelé, ont vite reconstitué des échanges entre ce numéro et un autre numéro sénégalais. Le propriétaire de ce numéro sera ainsi recherché, retrouvé et cueilli. Il s’agit de l’homme qui travaille dans une structure sanitaire.

En épluchant son téléphone, les enquêteurs sont tombés sur un message qu’il a émis au lendemain de la fausse alerte à la bombe en réponse à un SMS que lui avait envoyé un correspondant. « Ne me dénonce pas. Tu as reçu la première partie de l’argent, tu recevras le reste après », écrit-il en réponse à son correspondant (une dame) qui menaçait : « Je vais te dénoncer à la police ». Tous les deux ont alors été arrêtés.

L’As révélait, hier, que la Division des investigations criminelles (Dic) avait fini par identifier l’auteur de la fausse alerte à la bombe à Radisson qui vit en France et qui est proche de Cellou Dalein Diallo, candidat à la présidentielle guinéenne.