dimanche , 19 septembre 2021

Alpha Condé, Sadakaadji et Macky Sall se sont pardonnés

Du jeudi 6 au dimanche 9 août, le chef de l’Etat a effectué une visite de travail et d’amitié au Sénégal. A l’occasion de cette première visite officielle, Alpha Condé a été accueilli par son homologue Macky Sall à l’aéroport de Dakar.

Au menu de cette visite, renouer les relations diplomatiques entre les deux pays, en berne depuis plus d’un an suite à la fermeture des frontières sénégalaises pour cause d’Ebola qui sévit en Guinée.

D’autres sujets ont été également évoqués par les deux chefs d’Etat, notamment la lutte contre le terrorisme, les enjeux de la Cedeao et les projets énergétiques. «Je me sens chez moi à Dakar », a déclaré Alpha Condé à sa descente d’avion tout en rappelant l’importance de maintenir des relations cordiales entre les deux pays.

En 2014, les relations diplomatiques entre Dakar et Conakry ont été ramollies quand les autorités sénégalaises ont décidé de fermer leurs frontières
à cause de l’épidémie d’Ebola. Le point culminant de cette tension a été la tentative de Dakar de refouler un étudiant guinéen malade d’Ebola.

Chose que Conakry avait refusé catégoriquement. A l’époque, Alpha Condé avait tenu cette célèbre expression: «Nous les nourrissons, eux, ils nous
ferment les frontières», avait-il déclaré en accusant ainsi Macky Sall de stigmatiser les guinéens et d’entraver ainsi la liberté de circulation des personnes et de leurs biens qui est un principe consacré par la Cedeao. Il a fallu attendre le sommet de la francophonie en novembre 2014 pour décrisper
cet épisode tumultueux des relations entre Dakar et Conakry.

Ebola n’avait été qu’un facteur déclencheur, car on s’en souvient encore qu’en 2011, Alpha Condé avait accusé le Sénégal alors présidé par Me Abdoulaye Wade de «complicité » dans l’attaque du 19 juillet contre son domicile dont il est sorti indemne. Avant de se rendre au Sénégal,
Alpha Condé s’était rendu auparavant au Niger où il réaffirmé l’engagement de la Guinée à lutter contre les groupes terroristes qui sévissent en  Afrique de l’Ouest.

Les enjeux Cette visite d’Alpha Condé a d’autres enjeux et pas les moindres, pourrait-on dire. Car, le locataire de Sèkhoutouréya a mis a profit ce voyage pour rencontrer la forte communauté guinéenne basée au pays de la Téranga, notamment le richissime homme d’affaires et
homme politique Amadou Oury Diallo plus connu Diallo Sadakaadji, réduit à l’exil forcé suite depuis l’attaque contre le domicile privé d’Alpha Condé
en 2011.

Peut-on déduire de ce rapprochement une éventuelle alliance en vue ? Il est très tôt de confirmer ou d’infirmer cela.Tout de même, il convient de noter qu’Alpha Condé n’est pas du genre à rater une cible souvent.

Le cas Kassory Fofana en est une parfaite illustration. Le journaliste exilé Mandian Sidibé sera-t-il la prochaine demoiselle à conquérir par la mouvance
? Ceci est une autre question à laquelle l’opinion peut répondre. Comme on peut se l’attendre du retour à la normale des échanges avec nos deux pays liés par l’histoire et la géographie.

 

Source : In Le Populaire