mardi , 30 novembre 2021
Flash info

France : le bras droit d’Ali Bongo relâché après une garde à vue

Maixent Accrombessi, chef de cabinet d’Ali Bongo, avait été placé en garde à vue lundi matin dans le cadre d’une enquête sur des soupçons de corruption.

Le directeur de cabinet du président gabonais Ali Bongo Ondimba, Maixent Accrombessi, placé en garde à vue dans le cadre d’une enquête sur l’attribution à une entreprise française d’un marché public au Gabon, a été relâché lundi soir, a indiqué à l’AFP son avocat Francis Szpiner. « Il repart bientôt au Gabon et continuera à exercer ses fonctions », a déclaré Me Szpiner, sans plus de précisions sur l’audition de son client.

Le directeur de cabinet d’Ali Bongo Odimba a été cueilli ce matin à Roissy par les policiers de l’Office central de lutte contre la corruption alors qu’il s’apprêtait à prendre l’avion pour Libreville.

L’homme de confiance du président gabonais avait été placé en garde à vue pour 48 heures dans les locaux de la PJ à Nanterre. D’après les informations du Point.fr, Maixent Accrombessi fait l’objet d’une enquête préliminaire du parquet de Paris pour « corruption d’agent public étranger ».

En juin dernier, en marge de l’affaire Tomi – du nom du magnat corso-africain des jeux –, les enquêteurs avaient perquisitionné les locaux du fabricant d’uniformes et d’équipements militaires Marck et saisi des documents mettant en cause l’éminence grise d’Ali Bongo.

 

Le Point