samedi , 15 mai 2021

L’émission du nouveau billet de 20.000 GNF ne favorisera pas l’inflation (Gouverneur BCRG)

La Banque centrale de la Guinée a mis en circulation ce lundi 11 mai sur toute l’étendue du territoire national un nouveau billet de 20.000 francs guinéens.

 

Le billet de 20.000 francs guinéens constitue la plus grande dénomination à date de la monnaie guinéenne. Il contient des éléments de sécurité incorporés comme par exemples le fil de sécurité à fenêtre, l’impression taille douce et un signe pour les malvoyants.

 

Selon le Dr Louncény Nabé, Gouverneur de la Banque centrale l’émission de cette nouvelle coupure fait suite à une étude minutieuse effectuée par ses services. Un sondage effectué l’année dernière auprès de certaines couches socio-professionnelles a démontré que 75% des guinéens étaient favorables à ces billets de banque.

 

D’après le gouverneur qui cite les conclusions d’une mission d’échange de la BCRG à Abidjan, en Côte d’Ivoire, il a été constaté que la Guinée fait face au coût le plus élevé dans l’impression de ses billets de banque en raison de leurs valeurs faciales inférieures aux principales dévises étrangères. « Il a été demandé pourquoi nous n’avons pas profité des retraits des billets verts pour émettre des billets de 50.000 francs guinéens ou 100.000 francs guinéens? ».

 

Les autorités monétaires guinéennes rassurent que cette émission n’aura aucune conséquence néfaste sur le cours de l’inflation dont la tendance est en baisse (8,5% en mars).

 

« Les billets de 20.000 ne seront pas destinés à faire des émissions ex-nihilo. Ils s’insèrent intimement dans le cadre d’une des attributions de la Banque centrale c’est à dire l’assainissement de la circulation fiduciaire. On ne va pas émettre un billet de 20 000 à la place d’un autre de 10.000 francs », affirme le Gouverneur Nabé.

 

La BCRG va retirer des valeurs faciales de toutes les dénominations déjà existantes avant d’émettre les nouveaux billets de 20.000 francs guinéens. En clair, elle va retirer des billets usés de 10.000 gnf, 5000 gnf, 1000 gnf, 500 gnf et 100 gnf pour remplacer l’équivalent par des billets de 20.000 gnf.

 

S’agissant de la disparition progressive des petites coupures de 100 et 500 francs guinéens annoncée par certains analystes le gouverneur Louncény Nabé soutient que ces petites monnaies existeront toujours.

 

« Le problème de petites coupures pourrait se poser même en l’absence des coupures de 20.000 francs guinéens. Il y a des petites coupures qui sont disponibles à la Banque centrale et dans les banques. Le problème est que dès qu’on paille un client en petite coupure, l’intéressé va reverser à un autre guichet ou il se confond en prière pour qu’on les change. Les petites coupures existes et existeront. Dans notre programme de fabrication des billets et il n’y aura pas de rupture de stock ».

 

Par Sériane Théa

+224 622 85 68 59

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*