vendredi , 24 septembre 2021

Baisse du prix du carburant : Yamoussa Touré de la Cosatreg se défoule

Le Secrétaire général de la Confédération Syndicale Autonome des Travailleurs et Retraités de Guinée (Cosatreg) estime que le passage du prix du carburant à la pompe de 9000 à 8000 est un non évènement.

 

Selon Yamoussa Touré qui s’exprimait ce matin sur radio Djigui, le gouvernement aurait dû fixer le prix du litre à 6000 francs. Un prix que l’unité d’action syndicale, le groupe dont sa centrale syndicale fait partie réclame depuis des semaines.

 

« C’est un non évènement », a affirmé l’ancien membre de la CNTG.

 

Pour Touré, Amadou Diallo de la Confédération Nationale des Travailleurs de Guinée qui a mené les négociations jusqu’à aboutir au prix de 8000 francs guinéens est à la solde du pouvoir et ne peux donc être crédible comme certains peuvent l’imaginer.

 

L’Unité d’Action Syndicale menace de déclencher une grève de 48h à partir du vendredi 6 mars si le gouvernement ne fixe pas le litre du carburant à 6000 francs guinéens.

 

Le seul hic dans cette menace est que la grève risque de se dérouler un weekend.

 

Par Elie Ougna