mardi , 6 décembre 2022

Cellou Dalein Diallo:  »je suis très inquiet de la tournure que le processus est en train de prendre »

‘’ En 2015,  si les élections ne sont pas transparentes, les Guinéens rejetteront les résultats proclamés’’, a averti samedi, le chef de file de l’opposition Guinéenne, Cellou Dalein Diallo.

 

Cette déclaration du président du parti de l’union des forces démocratiques de Guinée (UFDG) a été faite à son domicile privé, lors d’une audience qu’il a accordée au chef de la délégation de l’union européenne en Guinée, Gerardus Gielen.

Lors de cette entrevue, le malheureux du second tour de la présidentielle de 2010 a réitéré le rôle clé joué par l’UE dans les différents processus électoraux en Guinée en  2010 et en 2013, grâce notamment à l’assistance technique fournie à la CENI (commission électorale nationale indépendante)  et l’envoi d’une mission d’observation.

« Sans cette implication de l’UE, soutient Cellou Dalein Diallo, on aurait assisté à une mascarade électorale lors des législatives’’.

C’est pourquoi, pour les scrutins en vue, l’ancien premier ministre formule le vœu de voir l’union européenne de continuer à s’impliquer.

‘’Parce que je suis très inquiet de la tournure que le processus est en train de prendre. Le refus par le Président de la République d’accepter l’accompagnement des partenaires techniques et financiers n’est que la traduction de la volonté du pouvoir de ne pas organiser des élections transparentes’’, dénonce l’opposant.

Toutefois, faut-il remarquer au diplomate européen, ‘’il faut que vous sachiez que nos populations ne sont plus prêtes à accepter des résultats qui ne correspondent pas à la vérité des urnes’’.

Et Cellou Dalein ne cache pas son scepticisme quant à la ‘’mauvaise foi’’ de l’organe chargé de piloter  les élections et le pouvoir en place.

‘’Nous n’avons confiance ni à la CENI, ni au gouvernement qui veut gagner à tout prix, alors qu’il est conscient qu’il n’a plus la confiance du peuple. Nous avons déjà donné la preuve de notre attachement à la paix lors des élections précédentes, aussi bien à la présidentielle de 2010 qu’aux législatives de 2013. En 2015,  si les élections ne sont pas transparentes, les Guinéens rejetteront les résultats proclamés’’, avertis le challenger du Président Condé au pouvoir depuis 2010.

M. Diallo souligne tout de même que ‘’la participation des partenaires techniques et financiers au processus crédibiliserait les élections » dans le pays.

Selon le site officiel du parti, le but de la visite de Gerardus Gielen, accompagné de l’opposant Sidya Touré, était de prendre contact avec Cellou Dalein Diallo et écouter sa vision de la situation socio-économique et politique de la Guinée.

Dans son message, rapporte le site de l’ufdg, le diplomate a expliqué qu’il est important que la Guinée réussisse sa transition démocratique en mettant aux commandes du pays des dirigeants acceptés par le peuple. Soulignant l’impérieuse nécessité de rassembler les énergies pour lutter contre Ebola, il a en même temps affirmé qu’il faut aussi penser à l’avenir du pays en n’occultant pas les autres aspects de la vie nationale. « Oui, il faut lutter contre la maladie, mais il faut continuer les réformes », dira-t-il.

Aliou BM Diallo
+224 622 25 45 64
contact@kaloumpresse.com