mardi , 6 décembre 2022

Ebola : la Guinée veut rompre la chaîne de contamination avant fin décembre

Dr Sakoba Kéita, Coordinateur national guinéen de la riposte contre Ebola, a annoncé lundi que son institution se fix comme objectif de rompre la chaîne de contamination au virus Ebola, au plus tard pour fin décembre.

S’exprimant sur les antennes de la radio d’Etat, Dr Kéita a indiqué que pour relever ce défi, il va falloir mettre un fort accent sur la sensibilisation, afin d’amener les populations « à s’ approprier les messages émis dans le cadre de la lutte contre Ebola ».

Le Coordinateur national a mis l’occasion à profit pour annoncer le lancement ce lundi du centre de transit pour les malades d’Ebola ouvert à Forécariah, préfecture frontalière de la Sierra Leone. Un centre qui sera géré par un personnel local et des agents de la Croix rouge française, selon Dr Sakoba Kéita.

En tout, la coordination de lutte contre Ebola entend créer 88 centres de traitement contre le virus. Parmi ces centres, 10 seront des centres de traitement, 16 des centres de transit et 62 centres de transit communautaires qui seront installés dans des villages.

Ces structures seront basées dans toutes les provinces du pays, même là où aucun cas d’Ebola n’a pas été enregistré, a fait savoir Dr Kéita. Il s’agira, selon lui, de « créer des équipes d’ intervention rapide », en vue de circonscrire l’épidémie.

Dans la foulée, le président guinéen a lancé un appel aux étudiants diplômés de médecine et aux retraités de la corporation pour venir renforcer les équipes médicales dans la lutte contre Ebola. Un appel bien accueilli par ceux-ci.

Parallèlement, la Guinée compte renforcer ses structures de santé, ce qui a amené le ministre de la Santé Dr Rémy Lamah à demander auprès de l’Assemblée nationale une rallonge budgétaire de près de 800.000 euros, pour compléter le budget de son département à près de 2 millions d’euros. Une doléance faite dans le cadre de l’examen de la Loi rectificative du budget 2014.

Dans leur dernier communiqué relatif au bilan de l’épidémie d’ Ebola, publié le 25 octobre, la commission nationale de riposte contre Ebola estime à 1.656 cas dont 962 décès.

Xinhua