samedi , 18 septembre 2021

Blaise Compaoré et Alpha Condé pour la réalisation de la ligne ferroviaire Kankan-Bamako-Bobo-Dioulasso

Au terme  de sa visite d’amitié et de travail de 48 heures, le chef de l’Etat burkinabè, Blaise Compaoré, et son homologue, le Pr Alpha Condé, ont présidé la  cérémonie officielle de  signature d’un communiqué final conjoint, le 18 juillet 2014 à Conakry.

Il ressort que les deux présidents ont discuté des questions relatives à la coopération bilatérale, l’actualité dans la Sous-région ouest-africaine, l’Afrique et le monde.

Ainsi, ils ont  réaffirmé leur attachement au renforcement et à la diversification de la coopération entre les deux pays.  A cet égard, ils  ont recommandé, avant la fin de l’année 2014, la tenue de  la deuxième session de la grande commission  mixte de la coopération bilatérale.

Les chefs d’Etat ont également décidé de dynamiser leurs relations, en matière d’enseignement scientifique et technique, de recherches et de la formation professionnelle.

Blaise Compaoré et Alpha Condé  ont relevé  la nécessité de réaliser la ligne ferroviaire Kankan-Bamako-Bobo Dioulasso, en vue de créer un corridor ferroviaire entre Conakry et Bobo Dioulasso, support indispensable pour accroitre les échanges commerciaux entre les deux pays et favoriser le désenclavement du Burkina Faso à travers le port autonome de Conakry. Dans cette dynamique, ils ont convenu de la nécessité d’une réunion des experts des trois pays, courant 2014.

Les deux dirigeants se sont également accordés sur la nécessité de promouvoir la concertation entre les deux pays sur toutes les questions d’intérêt commun.

Abordant les questions d’actualités régionale, africaine et internationale, les présidents Compaoré et Condé ont exprimer leurs préoccupations face à  la recrudescence de la criminalité transfrontalière et les actes terroristes, notamment ceux perpétrés au Nigéria par la secte islamiste Boko Haram et des groupuscules armés au Nord du Mali.

Après avoir réitéré leur attachement à l’intégrité territorial du Mali, Alpha Condé a souligné l’important rôle joué par le médiateur désigné de la CEDEAO, Blaise Compaoré qui a soutenu ce « pays  frère » dans ses efforts de sortie de crise.

En ce qui concerne la fièvre Ebola, les deux présidents ont approuvé les recommandations de la rencontre des ministres en charge de la Santé tenue à Accra, en début juillet.

Par la suite,  Blaise Compaoré a encouragé Alpha Condé à continuer à œuvrer pour la préservation d’un climat de paix et d’unité nationale dans son pays. Pour sa part, le président guinéen a salué le  rôle décisif du président du Faso, médiateur de la CEDEAO, pour le retour à l’ordre constitutionnel dans son pays.

La Direction de la Communication de la Présidence du Faso