mercredi , 24 avril 2024

Le PAM Guinée achète 35 tonnes de sel solaire produit localement

Dans sa tentative de renforcer la production agricole locale en Guinée, le Programme Alimentaire Mondial des Nations Unies (PAM) a pris une initiative en achetant 35 tonnes de sel solaire produit localement par des saliculteurs soutenus par la Fédération des Organisations Paysannes de la Basse Guinée (FOP-BG) et Charente-Maritime Coopération (CMC).

Cet achat marque l’engagement du PAM à donner un appui aux personnes vulnérables en besoin d’assistance alimentaire, tout en aidant les producteurs locaux à accroître simultanément leurs ventes et les revenus de leurs ménages.

Outre cet achat, le PAM Guinée a mis en place une stratégie visant à développer le lien entre les cantines scolaires et la production agricole locale afin de créer un marché durable pour les petits agriculteurs Guinéen. L’objectif est de soutenir l’économie guinéenne tout en réduisant l’insécurité alimentaire et la malnutrition.

“C’est une vrai situation gagnant-gagnant» a dit Elisabeth Faure, Représentante du PAM en Guinée, « les achats locaux bénéficient aux petits agriculteurs et le PAM les redistribuent aux personnes vulnérables en besoin d’une assistance alimentaire adéquate et en temps opportun» a-t-elle ajouté.

Très écologique et moins pénible pour les producteurs, la production de sel solaire n’a besoin que du soleil et du vent pour obtenir du sel naturel par simple évaporation de la saumure, préalablement recueillie et étalée sur des bâches. Cette technique innovante présente l’avantage d’être plus rentable pour les producteurs et recèle, de manière tout à fait naturelle, une certaine quantité d’iode.

La faible consommation d’iode peut entraîner des troubles souvent graves et parfois irréversibles comme des avortements spontanés, mortalités périnatale et infantile, retard de croissance et des anomalies congénitales chez les femmes en grossesse. Afin d’éviter ces troubles et d’augmenter la consommation du sel iodé par la population, le sel iodé fait partie intégrale du panier alimentaire du PAM.

Malgré tous ces avantages, les acteurs qui promeuvent le sel solaire se heurtent à des difficultés. «Cet achat locale du PAM représente pour les producteurs un début de collaboration qui survient à un moment particulièrement difficile en matière de commercialisation.» déclare Foulematou Camara, présidente de la FOP-BG, qui représente plus de 500 producteurs de sel solaire en Guinée. “La filière souffre d’une méconnaissance des consommateurs et d’une reconnaissance institutionnelle qui reste insuffisante” affirme CMC.

Le 35 tonnes de sel seront utilisés dans les cantines scolaires et pour des activités d’urgences entreprises par le PAM en faveur de 141,400 bénéficiaires, sur une période de 6 mois.

Communiqué transmis par Le PAM