mercredi , 24 avril 2024

Ouagadougou : lancement du Forum régional Citoyen sur la circulation des personnes et des biens

Abuja, le 26 juin 2014 – Les voies et moyens d’étudier les entraves à une véritable liberté de circulation des biens et des personnes dans l’espace CEDEAO seront examinés au cours du Forum régional citoyen prévu du 3 au 5 juillet 2014 à Ouagadougouen présence de plus d’une centaine d’acteurs clés provenant des différents États de l’organisation.

Destinée à faire un état des lieux exhaustif des difficultés de mise en application des textes communautaires sur la libre circulation, cette rencontre de trois jours prendra en compte les préoccupations des acteurs non étatiques et permettra de recueillir des propositions pour une mise en œuvre effective des textes de la CEDEAO sur la question.

En dehors des personnes-ressources, le forum regroupera des participants venus des structures impliquées dans la question,tels les services de douane, d’immigration et d’intégration, les chambres de commerce et d’industrie, le secteur privé, la société civile, les associations professionnelles régionales ainsi que les institutions régionales (CEDEAO, UEMOA, CILSS).

Outre le dressage d’un état des lieux des difficultés, la rencontre émettra des propositions de solutions immédiates et à court, moyen et long termes pour une mise en œuvre effective des textes communautaires. Elle formulera aussi des recommandations destinées aux instances statutaires de la CEDEAO pour la mise en œuvre efficace et efficiente des textes.

Lors de la 43ème session ordinaire de leur conférence, tenue en juillet 2013 à Abuja, les chefs d’Etat et de gouvernement de la CEDEAO ont constaté les «résultats très modestes» enregistrés au plan de l’intégration des marchés et des personnes et se sont alors résolus à assurer l’application effective des protocoles de l’organisation sur la libre circulation.

Dans cette lancée, ils ont confié la responsabilité du suivi de cette importante question au président Blaise Compaoré du Burkina Faso et demandé au président de la Commission de la CEDEAO, Kadré Désiré Ouédraogo, de mettre en place une task-force sur la libre circulation des marchandises.

Dans le cadre de la mise en œuvre du mandat du président Comporé, une délégation de haut niveau de la Commission, conduite par le président de l’institution, s’est rendue à Ouagadougou où elle a eu une séance de travail avec une délégation conduite par le ministre des Affaires étrangères du Faso sur les actions à mener.

A l’issue de ses travaux, la rencontre a adopté une feuille de route pour l’exécution du mandat du président du Faso comprenant, notamment, l’organisation d’un forum régional citoyen afin de prendre en compte les préoccupations des acteurs non étatiques et recueillir les propositions pour une bonne mise en œuvre des textes communautaires.