samedi , 18 septembre 2021

La majorité parlementaire s’impatiente

Le Président du groupe parlementaire de la majorité présidentielle, Amadou Damaro Camara (photo), a chargé mardi le Premier ministre de transmettre une commission quelque peu délicate au chef de l’Etat.

Au cours du passage du chef du gouvernement devant les députés pour son discours de politique générale, les députés de la mouvance présidentielle ont souhaité  « la mise en place dans un bref délai des institutions républicaines consacrées par la Constitution guinéenne.

Les élus du RPG et partis alliés, sont allés jusqu’à citer nommément « la Cour constitutionnelle, la Cour des Comptes, la Haute autorité de la Communication (HAC) ».

Amadou Damaro Camara a vivement souhaité que le Premier ministre Mohamed Saïd Fofana soit leur « interprète » auprès d’Alpha Condé. Pour lui, les lois organiques relatives à ces institution sont sur la table du chef de l’Etat et n’attendent que d’être promulguées. Il croit qu’une fois ces institutions installées, l’armature institutionnelle de la République de Guinée se verra complétée.

Le numéro un du groupe parlementaire du parti au pouvoir a par ailleurs attiré l’attention de Mohamed Saïd Fofana sur son passage devant les députés. « Votre passage d’aujourd’hui ne sera pas une simple formalité. Nous sommes de la majorité, nous sommes supposés soutenir les actions de votre gouvernement, mais faut-il que nous-mêmes soyons informés des actions de ce gouvernement », a-t-il lancé.

Enfin, le député a conseillé au Premier ministre d’organiser fréquemment des conférences de presse pour communiquer sur les réalisations et les perspectives du gouvernement.

Aliou BM Diallo
+224 622 254 564
contact@kaloumpresse.com